Arek Onyszko (FC Midtjylland) jouera avec un bracelet électronique

Publié par Johann le Lundi 12 octobre 2009 à 15h10

C’est un grand soulagement pour Arek Onyszko. Ce gardien de bientôt 36 ans ne devra pas passer par la case prison grâce à la gentillesse de la justice danoise qui s’est calquée sur son homologue française : quand on a rendu des services pour le pays, on peut tabasser, frauder et extorquer sans risque de se retrouver derrière les barreaux.

Des services pour le pays, Arek Onyszko en a en fait rendus à travers ses passages remarqués à Viborg puis à l’OB Odense. Pendant onze ans, il a aligné près de 400 matchs et a largement contribué aux dernières saisons très satisfaisantes du club de Thomas Helveg et Eric Djemba-Djemba, arrivé successivement 3ème, 4ème par deux fois et 2ème du championnat danois. Il a également réussi à avoir un fils aussi doué que lui, Damian, déjà demandé par les meilleurs clubs européens, après avoir été élu deuxième meilleur gardien junior du Danemark.

Oui mais voilà, Onyszko a tabassé et menacé sa femme en mars dernier. Le temps que l’enquête rassemble les preuves et il était condamné le 24 juin à trois mois de prison dont un ferme. Dans la foulée, le président de l’OB Odense, Niels Thorborg, apposait sa signature sur la lettre de licenciement pour faute grave du joueur. Sans club, Arek Onyszko faisait appel.

Quelques jours plus tard, pendant que Roy Carroll, l’ancien gardien catastrophique de Manchester United, s’engageait avec l’OB, Onyszko débarquait au FC Midtjylland, club formateur de Mohamed Zidan et Simon Kjaer, entre autres. Retrouver un club aussi rapidement avec une réputation bien abimée par cette affaire, et alors que le jugement en appel serait rendu quelques semaines plus tard, était un vrai miracle pour le gardien polonais.

Le deuxième miracle a eu lieu en fin de semaine dernière puisque Onyszko a été autorisé à transformer son mois de prison en un mois d’assignation à domicile avec port d’un bracelet électronique. La justice danoise l’a même autorisé à aller s’entraîner avec son club et jouer les matchs de championnat, expliquant qu’elle devait s’adapter à la vie professionnelle de l’accusé.

Mais il faudra résoudre un dernier problème. Le port du bracelet électronique à la cheville risque de gêner le gardien de but lorsqu’il aura son équipement. Il faudra par exemple adapter la chaussure au bracelet. Onyszko aura tout le temps d’y penser chez lui entre deux entraînements…

La famille Onyszko avant le drame : Arek, son fils Damian et Larusso (Photos : Ekstrabladet)

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à le dire en cliquant  

Autres articles à (re)découvrir !

 
Zone commentaires

Un commentaire sur cet article

  1. bastien dit :

    Comme quoi, la justice n’est définitivement pas la même pour tout le monde… C’est Jermaine Penant, un des bad boys du foot anglais, qui a joué pendant un moment avec un bracelet électronique lui-aussi.

    Eh, tu as oublié un truc dans la légende de la photo de famille : c’est le chien de la pub Cesar, les croquettes !

Laisser un commentaire

Pour les petits malins comme les plombiers, avocats et consorts qui souhaitent se servir des commentaires pour laisser plein de liens vers leurs propres blogs/sites, sachez que vous serez marqués comme "indésirables".

 
 
 
Coup d'envoi par O2Sources - Propulsé par Wordpress