Superettan – Hammarby, plus dure sera la chute

Publié par Johann le Mercredi 10 août 2011 à 09h08

Ce n’est pas le plus connu ni le plus titré des clubs de Stockholm, mais la situation du club d’Hammarby interpelle tous les amateurs du foot suédois. Ce club de Södermalm, quartier du Sud de la capitale scandinave, aux 37 saisons dans l’élite et au titre de champion 2001, semble s’enfoncer de plus en plus dans une situation compliquée, ingérable et sur le point d’exploser. Car à Hammarby comme dans de nombreux autres clubs (AIK, IFK, DIF), les supporters ont un pouvoir qu’ils jugent très important et n’hésitent pas à s’en prendre à ceux qu’ils considèrent comme responsables de la mauvaise gestion sportive et financière.

Car Hammarby a toujours eu des problèmes financiers. Comme un cycle sportif dans d’autres clubs, le cycle des difficultés économiques revient en permanence dans ce club aux accents de classe ouvrière. Folie des grandeurs, salaires trop importants, échec sportif, les raisons sont multiples. Et cela ne s’arrange pas puisque depuis deux ans, le club végète en deuxième division suédoise, la Superettan, malgré l’ambition affirmée chaque année de remonter dans l’élite. Une remontée presque obligatoire afin de ne pas inaugurer la Stockholmsarenan (stade ultra-moderne, toit rétractable, le plus high-tech du pays) à vide en 2013.

Après une très décevante 8ème place la saison dernière, Hammarby occupe actuellement une peu glorieuse dixième position (sur 16) et s’est fait dépasser en début de semaine par Ljungskile, club sans histoire situé dans une ville de moins de 4000 habitants près de la frontière norvégienne. Malgré un avantage d’un but en début de second période, les Bajen en ont encaissé trois en vingt minutes pour une cuisante défaite. Et comme, trop souvent maintenant, les supporters ont attendu les joueurs à la fin du match devant les grilles du stade pour avoir une explication.

Pour une fois plutôt calme, ce face à face n’a pas apporté grand chose, le manager Roger Franzen assurant aux supporters que les joueurs feront mieux, et les ultras réclamant la démission de ce dernier. Une démission à laquelle Franzen ne pense pas « Je comprends leur message et je leur ai dit que nous ferons mieux. Il n’y a aucune démission au programme, c’est mon job d’affronter ces évènements. Nous avions dit que nous devions nous mêler à la lutte pour la montée, on est plus proche de la lutte contre la relégation aujourd’hui. Le football est une passion pour beaucoup et les supporters laissent une partie de leur salaire pour voir jouer l’équipe, ils ont le droit de manifester leur mécontentement. »

Plus tard, un communiqué officiel a été publié sur le site Internet du club parlant de la honte des joueurs, entraîneurs et dirigeants suite aux résultats du club et des excuses générales envers les supporters et les sponsors d’Hammarby. Pas sûr que cela suffise à calmer la colère des fans d’autant que lundi prochain se profile un match déjà décisif à Brage, 13ème à deux points du club de Stockholm. Un match à ne pas perdre, un match à six points, appelez-le comme vous voulez, les fans du HIF ont eu déjà une petite idée de ce qu’ils feront en cas de nouveau drame…

Il y aura bientôt plus de supporters d’Hammarby dans les rues de Stockholm que dans le stade…

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à le dire en cliquant  

Autres articles à (re)découvrir !

 
Zone commentaires
Soyez le premier à laisser un commentaire 0 commentaires

Laisser un commentaire

Pour les petits malins comme les plombiers, avocats et consorts qui souhaitent se servir des commentaires pour laisser plein de liens vers leurs propres blogs/sites, sachez que vous serez marqués comme "indésirables".

 
 
 
Coup d'envoi par O2Sources - Propulsé par Wordpress